Bonjour mes amis randonneurs,

Le  mois d’avril est sans l’ombre d’un doute l’un des mois les moins propices à la pratique de la randonnée pédestre. C’est en fait le début du printemps, qui coïncide avec la fonte des neiges en montagne. C’est cette fameuse période de l’année, que l’on nomme la MUD SEASON aux USA. Cette expression, fait référence à la saison du dégel. C’est à ce moment que la neige en montagne commence à fondre ce qui a pour effet de la rendre plutôt molle. Les risques de défoncer dans la neige lorsque l’on marche à côté du sentier augmente alors considérablement. Cette neige qui fond va aussi laisser beaucoup d’eau derrière elle. Le résultat est que les sentiers peuvent être extrêmement boueux par endroits. C’est à cause de toute cette boue sur les sentiers au printemps que l’on nomme cette saison de randonnée la mud season. De plus, toute cette eau produite par la fonte de neige va se diriger vers les cours d’eau et leur niveau sera considérablement plus haut qu’à l’habitude. Les traversées deux ruisseaux ou des rivières deviendront beaucoup plus risquées et dangereuses qu’à l’habitude. D’autre part, certains cours d’eau au printemps ne seront plus traversables, car la fonte des neiges augmentera considérablement leur débit et une chute dans l’un de ses cours d’eau pourrait être fatale.

Beaucoup parmi vous bouillonnez sûrement d’envie de reprendre la randonnée pédestre le plus rapidement possible après un très long hiver comme cette année. Le soleil qui se pointe finalement le bout du nez vous motive surement au plus haut point à sortir explorer vos sentiers favoris.  Sans vouloir vous décevoir, sachez que plusieurs sentiers de randonnées sont fermés durant cette période du dégel. Cette réglementation est applicable à tous les sentiers du Vermont par exemple. Cette pratique est utilisée au Vermont depuis plusieurs années afin de préserver les sentier de l’érosion. À cause de toute cette boue, les sentiers de randonnées sont beaucoup plus sensibles à l’érosion qu’à l’habitude. De l’autre côté du lac Champlain dans les adirondack, les sentiers demeurent ouvert. par contre.  Toutefois, il est recommandé de porter des guêtres et de marcher dans le sentier et ce même s’il y a beaucoup de boue.

 

Généralement, il y a beaucoup plus d’accumulations de neige en altitude. Ce phénomène est expliqué, car il y a toujours quelques degrés de moins en altitude. Cela veut aussi dire que toute cette neige va prendre beaucoup plus de temps à fondre. Parfois, il n’y a plus aucune neige  en bas les montagnes, mais il peut rester plusieurs pieds d’accumulation en altitude. Il faudra prévoir cette neige et apporter avec vous des crampons et des raquette. Ces raquettes, seront particulièrement utiles pour se déplacer dans de la neige très molle. Sans raquettes, vous risquez de défoncer facilement la neige. En addition, il est beaucoup plus difficile de marcher dans de la neige molle en bottes qu’en raquette. Le poids additionnel des raquettes vaut définitivement la peine d’être transporté dans une pareille situation. Bref, marcher en forêt à cette période de l’année comporte son lot de risques et une préparation adéquate est définitivement essentielle.

Dans le vidéo ci-dessous, j’explique les blessures les plus fréquentes qui peuvent survenir lorsque l’on défonce dans la neige alors que l’on marche dans un sentier de randonnée. Au printemps, lorsque la neige fond, le sentier de randonnée bien tapé par tous les randonneurs qui ‘ont piétiné durant tout l’hiver aura tendance à fondre beaucoup moins rapidement que la neige sur ses côtés. Le résultat est que les randonneurs devront marcher sur un sentier bien tapé, mais très étroite sinon ils risquent de défoncer la neige sur les côtés et que vous risquez d’enfoncer dans la neige jusqu’au genou et même parfois jusqu’à la hanche alors que vous avancez. Souvent on ne peut pas prévoir ses épisode et c’est ce qui les rend si dangereux car, nous n’avons pas le temps de réagir pour se protéger adéquatement. Plusieurs blessures traumatiques peuvent en découler.

Voici les blessures les plus communes:

  • Les entorses de la cheville
  • les entorses au genou
  • les contusions de la phalange distale des orteils
  • les entorses au poignet et au pouce

Un autre type de blessure que l’on voit souvent en début de saison est ce que l’on appel des blessures de surutilisation. Ce sont des blessures qui vont généralement apparaître après que l’on ait commencé une activité d’endurance comme la randonnée dont on n’a plus l’habitude de faire depuis plusieurs mois. Pour tous les randonneurs qui ont continué de s’entraîner et de marcher régulièrement à l’extérieur durant l’hiver, la bonne nouvelle est que vous êtes beaucoup moins à risque de subir ce genre de blessure. Ce sont les randonneurs qui ont pris plusieurs mois de repos qui sont les plus à risque, car leur musculature n’a plus l’habitude de ce genre d’activité et c’est à ce moment précis que l’on se met à risque de se blesser. Il ne faut pas oublier que la randonnée est une activité répétitive. Tout ce que l’on fait et de mettre un pied devant l’autre un nombre incalculable de fois. Les muscle sollicité doivent donc être fort et endurant afin de soutenir la même effort durant de longues périodes. Les gens moins bien entraînés sont donc plus à risque de développer des tendinopathie et autres blessures de surutilisation. De plus, marcher dans de la neige ou de la boue est plus demandant physiquement que de marcher sur un sentier bien sec. Je vous conseille donc d’attendre que que cette neige molle de printemps ait en grande parti disparue des sentiers avant de reprendre vos activités. Pour ceux qui ont vraiment trop hâte de recommencer, vous pouvez vous attaquer à des montagnes beaucoup plus petite. Les sentiers de ces montagnes risquent d’être prêts à recevoir des randonneurs bien avant ceux sur les hautes montagnes, car il y aura beaucoup moins de neige au sommet. De même, pour éviter les blessures je vous conseille de commencer votre saison avec des randonnées un peu plus court que ce que vous faisiez à la fin de l’été dernier. À mesure que vous marchez vous pourriez augmenter la distance de vos randonnée de quelques kilomètres à la fois pour ainsi éviter les blessures. Je conseille aussi aux gens, de sortir marcher à l’extérieur plusieurs fois par semaine et ce même si vous ne marchez pas en montagne. En pratiquant la marche régulièrement les muscles locomoteurs de vos jambes vont s’adapter plus rapidement à l’effort  demandé par une randonnée.

J’espère que tous ces conseils vous seront utiles. En passant, la fin officielle de la Mud Season aux USA se trouve à être durant le weekend the Memorial Day aux États-Unis ( 25-26 mai en 2019)

Au plaisir de vous croiser sur les sentiers,

Robin

Vous êtes blessés et tenus à l’écart des sentiers?

***Ce site web contient des liens affiliés Amazon. En achetant un article sur Amazon.ca en passant par un de ces liens, je recevrai une petite commission. Tout cela sans aucun coût additionnel pour vous à l’achat. Cet argent servira avant tout à amortir les frais d’ébergement du site internet et subventionnez la création d’encore plus de contenu éducatif en lien avec les blessures de randonnée pédestre.***    -Robin-

Pin It on Pinterest

Share This