Bonjour mes amis randonneurs! 

Dans cette capsule, je vous présente deux techniques de marche à utiliser en montant une montagne. Ces techniques sont très pertinentes dans le contexte d’une randonnée d’une journée à kilométrage élevé ainsi que durant une longue randonnée de plusieurs jours. Ces technqiues sont très simples à utiliser. Je vous invite donc à regarder la capsule vidéo ci-dessous avant de poursuivre votre lecture.

 

Voici un résumé des deux techniques:

Technique qui favorise l’activation des mollets:

Pour utiliser cette technique, il suffit de pousser dans les orteils de la jambe qui prend un pas vers l’avant tout en maintenant le genou de cette même jambre le plus possible en extension. Vous sentirez alors une bonne contraction au niveau des mollets à la marche.

Technique qui favorise l’activation des fessiers:

Pour utiliser cette technique, il suffit de pousser dans le talon de la jambe qui prend un pas vers l’avant tout en maintenant le genou de cette même jambre en position de légère flexion. Vous sentirez alors une bonne contraction au niveau des fessiers à la marche.

Est-ce qu’une technique est meilleure dans des situations précises?

La technique qui favorise l’activation des mollets est généralement une technique très efficaces pour économiser ses fessiers lorsque l’on se déplace sur un terrain assez plat ou une pente montante pas trop abrupte de type plan incliné. Cette technque a toutefois ses limites. Elle est très difficile à exécuter dans une pente montante très abrupte, car il devient alors très difficile de déplier le genou au complet au moment de le déposer au sol. Cette même technique ne fonctionne pas non plus en montant un sentier de type escalier. Pour les deux derniers scénarios la technique qui favorise l’activation des fessieurs est donc beaucoup plus appropriée.

Quand faut-il changer d’une technique à l’autre?

On peut changer de technque lorsque le terrain change et lorsque l’on ressent une fatigue au niveau des muscles favorisés. 

Quels sont les avantages à changer souvent de techniques?

Comme ces deux technques utilisent des muscles différents; le fait de changer de technique donne du repos bien mérité à des muscles en particulier. Ceci permet donc d’éviter les blessures de surutilisation au niveau des muscles et surtout des tendons qui sont beaucoup plus vulnérable à ce type de blessure.

Au plaisir de vous croiser sur les sentiers,

Robin Collard, physiothérapeute

 

Vous êtes blessés et tenus à l’écart des sentiers?

***Ce site web contient des liens affiliés Amazon. En achetant un article sur Amazon.ca en passant par un de ces liens, je recevrai une petite commission. Tout cela sans aucun coût additionnel pour vous à l’achat. Cet argent servira avant tout à amortir les frais d’ébergement du site internet et subventionnez la création d’encore plus de contenu éducatif en lien avec les blessures de randonnée pédestre.***    -Robin-

Pin It on Pinterest

Share This