Bonjour à tous! Ce blogue est écrit par ma collègue Mélanie Rioux, physiothérapeute pédiatrique chez Accès Physio et chez Kiddo Active Pediatric Therapy. L’article suivant s’adresse aux randonneurs qui désirent initier leur petite famille à la randonnée pédestre. Bonne rando,

Robin

 

L’activité physique est nécessaire pour la santé des enfants de tous âges, du nouveau né à l’adolescent. Les bénéfices de jouer dehors pour le développement global de l’enfant, tant au niveau moteur que cognitif et émotionnel, surpassent de loin les potentiels risques associés.1 De plus, il fut démontré que les enfants qui sont initiés très tôt à la pratique d’activités physiques ont plus tendance à faire du sport plus tard dans leur vie.2 Finalement, une étude a démontré que la randonné en nature peut renforcer les liens familiaux via l’expérience du « moment présent » et le transfert de connaissances qui pourront être remémorés par les générations futures!3

La randonnée en nature est donc une activité bénéfique sur plusieurs plans et pour toute la famille, mais cela demande un peu d’organisation et de préparation… Voici donc quelques idées pour organiser une bonne randonnée en famille!

art-11_-randonnc3a9e-en-famille-comment-initier-les-enfants-taille-moyenne

 

 AVANT : Choisir et planifier sa randonnée... sans trop se casser la tête!

La plupart des enfants ont plus d’énergie le matin, cela peut donc être le moment idéal pour aller en randonnée. Renseignez-vous sur le profil météorologique de la région montagneuse où vous allez – dans les montagnes, la température est justement souvent meilleure en matinée. Évidemment, consultez la météo avant de vous rendre sur les lieux.

Choisissez une randonnée avec des points d’intérêt qui émerveilleront les enfants (des points de vue, des cavernes à explorer, des lacs ou des chutes, des ponts, etc.).  Pour les plus vieux, et dans les endroits qui le permettent, on peut également planifier une randonnée pour se rendre à un lieu de baignade, ou à un lieu où vous pouvez leur apprendre à faire un petit feu de camp.

Il n’y a malheureusement pas de recette miracle pour déterminer quelle distance ou quel temps de randonnée est approprié pour quelle tranche d’âge… Certains disent qu’un enfant peut marcher un nombre de kilomètres égal à son âge4, mais vous, les parents, demeurez les experts en ce qui concerne vos propres enfants – faites confiance à votre jugement, et si vous hésitez, vaut mieux choisir quelque chose d’un peu plus facile que ce que vous pensiez. Rappelez-vous également qu’il faut recommencer progressivement à chaque été.

  • Pour les petits de 2 à 5 ans, commencez par des randonnées de maximum 1km, soit environ 30 minutes, puis ajoutez un peu de distance tranquillement jusqu’à un total d’environ 5km, ou environ 2h heures de randonnée.
  • Pour les plus de 5 ans, on peut, selon la capacité, l’intérêt, et l’âge de l’enfant, progresser jusqu’à environ 4h de randonnée.
  • Pour les jeunes ados, on peut aller jusqu’à 6h de randonnée.
  • Pour les enfants plus vieux, on peut aller jusqu’à 15-18km de randonnée.

On doit également prendre en considération le dénivelé lorsqu’on planifie notre randonnée. Pour les premières randonnées, on ne devrait pas dépasser les 300m de dénivelé.4 On peut progresser d’une randonnée en forêt majoritairement sur le plat (exemples : Mont Saint-Bruno en Montérégie, certains sentiers de la Forêt Ouareau), à une randonnée avec dénivelé progressif mais de distance courte à moyenne (exemples : Mont Saint-Hilaire en Montérégie, Mont Wright à Stoneham, Parc national de la Mauricie), à une randonnée de plus longue distance avec un certain dénivelé (exemple : Sentier pic de l’ours au Mont Orford, Mont Tremblant, et la plupart des montagnes des Adirondacks), à des montagnes avec un grand dénivelé (exemple : Mont Washington au New Hampshire).

Et finalement… emportez surtout avec vous de la patience et de la flexibilité, car il faudra souvent modifier vos plans et vos objectifs selon les petits.

 

AVANT : Préparer le matériel.

Préparez-vous un bon sac à dos, avec les vêtements appropriés pour toute situation (manteau de pluie, paire de bas de rechange, etc.), des collations, de la crème solaire et du chasse-moustique, des bouteilles d’eau, et une trousse de premiers soins adaptée à votre famille (exemple : Épipen, Benadryl, Tylenol enfant, pansements, gants, bandages, gazes, etc.). Notez les numéros d’urgence de la région (Rangers, 911, centre anti-poison, etc.).

Si vous partez avec un enfant de moins de 2 ans ou même pour les 2 à 5 ans lors de randonnées plus longues, la préparation est d’autant plus importante. Il faudra qu’un parent porte l’enfant, donc il faut se choisir un bon sac à dos. Un chien ou un ami peut vous accompagner pour aider à porter tout le matériel nécessaire: couches, biberons, etc. L’idéal est si le bébé est allaité par la maman… moins de choses à apporter! [Symbol]

Il faut penser que le bébé sera assis sur sa couche pendant longtemps, il faut donc s’assurer de le changer régulièrement pour éviter l’érythème fessier. Et évidemment, on rapporte tout ce qu’on a amené dans la forêt – donc on doit rapporter les couches souillées dans un sac poubelle! Soyez également extrêmement vigilants pour éviter les coups de soleil, et à l’inverse, l’hypothermie chez bébé. Vous aurez peut-être une petite brise qui masque la chaleur, ou au contraire, vous aurez peut-être chaud parce que vous marchez, mais pas votre bébé! Plusieurs sacs à dos de randonnée incluant un porte-bébé offrent aussi des accessoires de protection, comme un petit parasol superposé. Voici un article qui offre un peu plus d’informations sur le sujet : http://www.katherinerosman.com/best-baby-carrier-for-hiking/ .

best_backpack_baby_carrier_for_hiking_2014

Le consensus pour la sélection de chaussures chez les enfants est de prioriser une chaussure minimaliste permettant la mobilité du pied afin que celui-ci se renforce, tout en offrant la protection nécessaire selon l’environnement, pour des raisons de protection de blessures et d’infections. Il ne faut donc pas se laisser amadouer par le marketing vendant “l’absorption des chocs au talon” et “la correction de la posture du pied”… Considérant que le développement optimal du pied se fait nu pied grâce à l’adaptation du pied au « stress » mécanique auquel il est progressivement soumis, et en gardant en tête qu’il y a des variations normales dans la posture des jambes à la marche jusqu’à l’âge de 8 ans, il est recommandé d’encourager un environnement minimaliste au pied même lorsqu’il est nécessaire de porter une chaussure. Il y a également à considérer la force des muscles de la jambe et des fessiers, ainsi que les stabilisateurs du tronc. Si votre enfant se plaint d’une douleur, qu’il y a présence d’asymétrie dans sa posture, ou que l’enfant semble manquer de force ou d’endurance, consultez un physiothérapeute spécialisé en pédiatrie.

chaussureminimaliste

 

PENDANT : Suivez le guide!

Les enfants aiment beaucoup quand les adultes leur donnent des responsabilités. Laissez l’enfant trainer un petit sac à dos, comme un « Camel back » pour enfants avec leur collation dedans, ou une carte du chemin dans leurs poches. Ils se sentiront comme de vrais explorateurs! Laissez-les être le guide et déterminer votre vitesse de croisière.

http://d3ejnbvvoe0sdn.cloudfront.net/media/menublock/2016/K-MEN-2016-Enfants-mai2.jpg

Les enfants aiment aussi avoir des amis avec eux pour partager ces expériences! Laissez les enfants découvrir leur environnement, guidez-les à explorer les arbres, les insectes, et les roches sur leur chemin. S’ils en ont assez d’explorer, occupez les enfants avec des jeux, comme en voiture (« Je vois quelque chose de blanc et bleu… », « Je pars en voyage et j’apportes… », Etc.). Vous pouvez aussi donner un appareil photo à l’enfant et lui donner une liste d’objectifs photos à prendre (par exemple : un arbre sans feuille, un insecte rouge, le soleil, une cocotte, un cours d’eau, une photo de la famille en train de sauter, etc.) et vous pourrez même en faire une activité de bricolage de retour à la maison. Ou jouez un jeu plus physique! Par exemple : le chemin est de la lave et il faut sauter d’une roche à l’autre pour ne pas se bruler les orteils… Vous savez le mieux ce qui fonctionne avec vos enfants! [Symbol]

Prenez des pauses régulièrement, avec de l’eau et des petites collations légères. Et préparez-vous à devoir les porter si jamais ils deviennent trop fatigués…

Faire de la randonnée en nature peut également être l’occasion de réviser des règles de sécurité en nature avec les enfants : quoi faire s’ils se perdent, comment se comporter autour d’un feu ou d’une rivière, etc. Mais c’est également l’occasion de leur montrer l’exemple et leur apprendre comment respecter notre environnement : ne pas jeter de déchet par terre, ne pas rapporter d’éléments de la nature à la maison, observer les animaux de loin sans les nourrir, etc.

 

APRÈS : Des souvenirs pour toute la vie!  

Discutez avec les enfants de ce qu’ils ont appris lors de leur exploration. Peut-être voudront-ils faire un « Scrapbook » avec leurs découvertes et Qu’ont-ils aimé et moins aimé? Entre parents, on peut aussi en profiter pour faire un petit retour sur comment améliorer notre planification la prochaine fois, et planifier notre prochaine aventure en nature!

 

Au final, l’important est d’aller jouer dehors et de s’amuser, dans le respect de la nature et des capacités de la famille! 

Bonne randonnée!

Melanie Rioux, physiothérapeute pédiatrique

 

Cet article de blog s’avère un résumé de plusieurs sujets à toucher en ce qui concerne la randonné avec les enfants, mais si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter et à vous référer aux liens ci-dessous dans la section Sources.

 

Sources:

 

  1. Tremblay, M. S., Gray, C., Babcock, S., Barnes, J., Bradstreet, C. C., Carr, D., … & Herrington, S. (2015). Position statement on active outdoor play.International journal of environmental research and public health, 12(6), 6475-6505.
  1. http://www.kino-quebec.qc.ca/
  1. Baklien, B., Ytterhus, B., & Bongaardt, R. (2015). When everyday life becomes a storm on the horizon: families’ experiences of good mental health while hiking in nature. Anthropology & medicine, 1-12.
  1. http://www.fqmarche.qc.ca/uploads/Guide_dorganisation_randonnee.pdf

Pin It on Pinterest

Share This