Bonjour à tous! Voici quelques trucs intéressants à savoir afin que tout se déroule bien durant vos randonnées hivernales.

  1. Choisissez la bonne méthode de traction. Crampons ou raquettes?

Les conditions des sentiers peuvent être extrêmement variable en hiver. Les crampons de randonnée sont alors très utiles pour se déplacer lorsque les sentiers sont déjà bien tapés ou lorsqu’il y a de la glace à profusion. Les raquettes sont quant à elles très utiles pour marcher dans la neige fraîche et abondante. Je les trouve aussi plus efficaces que les crampons pour marcher sur un sentier tapé mais qui demeure mou en raison d’une chute de neige récente ou d’un faible achalandage. Apportez toujours les deux options lorsque vous partez en randonnées, car on retrouve souvent plusieurs types de terrains. Voici comment choisir vos crampons si vous n’en possédez pas déjà.

  1. Évitez à tout prix les vêtements contenant du coton

Comme disent les anglais : « Cotton kills! » Afin d’éviter l’hypothermie favorisez des vêtements en laine ou en fibres synthétiques comme le polyester par exemple. Je vous invite à consulter mon article sur le système multicouche d’hiver pour en apprendre plus sur ce sujet

  1. Amenez-vous plusieurs paires des gants ou de mitaines

Vous risquez de transpirer lorsque vous marchez en montagne avec vos crampons ou vos raquettes. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas porter des mitaines très chaudes lorsque l’on marche. Si vos mitaines sont mouillées par votre transpiration vous allez geler sur place lors de vos pauses. Une stratégie plus avantageuse est de porter des petits gants en tissus synthétiques ou en laine lors de vos déplacements et de transiger vos gants minces pour des mitaines épaisses lors de vos pauses. De plus, j’aime beaucoup mettre une paire de gants secs sous mes mitaines lors de mes pauses pour éviter de me geler les mains quand j’enlève mes mitaines pour manger ou exécuter des tâches qui demandent de la dextérité. Pendant ce temps, je conserve mes gants minces humides contre moi à l’intérieur de mon manteau pour qu’ils ne gèlent pas.

  1. Assurez-vous d’avoir plusieurs couches de vêtements

En hiver il est primordial de porter plusieurs couches de vêtements afin d’éviter de surchauffer et de trop transpirer lorsque l’on bouge. À l’opposé, il faut avoir suffisamment de vêtements pour résister au froid lorsque l’on doit rester stationnaire longtemps (ex : votre ami se casse la jambe en descendant la montagne). Je vous invite encore à consulter mon article sur le système multicouche d’hiver pour en apprendre plus sur ce sujet

  1. Assurez-vous que votre eau ne gèle pas, car il faut en boire beaucoup en hiver

Il existe plusieurs options pour éviter que votre eau ne gèle lors de vos randonnées sous les 0°C. L’option que je vois le plus souvent est de mettre une bouteille d’eau à l’envers dans un bas de laine. Pour que cette technique fonctionne bien, utilisez une bouteille d’eau à gros goulots comme celles de la compagnie Nalgene. Beaucoup de randonneurs utilisent aussi des bouteilles d’eau isolés connus comme des bouteilles « Thermos ». Personnellement j’utilise un parka à bouteille d’eau de la compagnie Outdoor Research que j’attache à l’extérieur de mon sac à dos pour avoir un accès facilement à mon eau. Ces parkas sont extrêmement efficaces lorsque utilisés conjointement avec une Nalgene à gros goulot de 1L. De plus, ils sont très légers. Pendant ce temps je conserve ma deuxième bouteille d’eau dans un bas de laine à l’intérieur de mon sac à dos. Lorsque je n’ai plus d’eau dans mon parka, je remplace la bouteille vide par celle dans mon sac à dos.

  1. Un bon breuvage chaud redonne de l’énergie et remonte le moral

Préparez-vous un bon breuvage chaud à la maison avant de partir et transvidez ce précieux liquide à l’intérieur d’une bouteille isolée pour que le tout soit encore chaud à l’heure de la pause ou du lunch. L’alcool et la caféine sont à éviter en hiver.

  1. <<Bourrez-vous la face avec de la bonne nourriture!>>

La façon de s’alimenter en hiver est très différente à comparer au reste de l’année. Le froid fait en sorte que personne n’ose vraiment arrêter longtemps pour prendre un repas complet tout en contemplant le paysage. C’est pour cette raison que je mange surtout des collations lors de mes randos hivernales. Je conserve toujours 2-3 collations différentes dans mes poches et j’arrête souvent pour grignoter afin de toujours conserver un bon niveau d’énergie. Choisissez de la nourriture qui ne gèle pas. Voici comment tester si vos collations peuvent toujours se manger lorsqu’elles sont très froides. Je recommande de faire ce test avant de partir. Laissez les 1-2 heures sur votre balcon à l’extérieur et essayer de les manger. Si vous avez peur de vous casser une dent, cela veut dire que cette nourriture reste à la maison.

  1. Planifiez votre randonnée en fonction des heures de clarté

En hiver, la noirceur est un obstacle aux longues randonnées. La meilleure façon de ne pas terminer à la noirceur est de commencer tôt. Parfois, des accidents surviennent et il devient évident que l’on ne sera pas sorti du bois avant la tombé de la nuit. C’est pour cette raison que je vous conseille tous de transporter une lampe frontale lors de toutes vos randonnées hivernales. Personnellement je transporte toujours des batteries de rechange et je vérifie le bon fonctionnement de ma frontale avant de partir en expédition.

  1. Gardez vos fesses au chaud :

Afin d’éviter d’avoir froid aux fesses lors de vos pauses assises, vous pouvez utiliser un petit coussin pour couper le froid. La compagnie Therm-a-rest vend un coussin prévu à cet effet. Vous pouvez aussi utiliser un petit coussin de jardinage pour les genoux ou couper un morceau d’un vieux matelas de sol en mousse.

  1. N’oubliez pas vos bâtons!

Sérieusement, les bâtons sont super utiles en hiver. Il faut en avoir surtout lorsque l’on marche en raquettes! Voici pourquoi les utiliser et comment les utiliser.

J’espère que ces conseils vous seront utiles! De votre côté, quels sont vos trucs pour apprécier vos randonnées hivernales?

Au plaisir de vous croiser sur les sentiers!

Robin

 

Pin It on Pinterest

Share This